visite virtuelle02

Comment faire une visite virtuelle ?

La visite virtuelle est un système très développé qui permet d’avoir des informations de qualité et très précises sur les logements et autres. Plusieurs paramètres permettent de faire la visite virtuelle.

La visite virtuelle est une présentation spectaculaire d’une photo panoramique. Et pour réaliser cette visite, il y a un canevas qu’il faut respecter. Quand les étapes se suivent, l’assemblage est plus facile et présente une qualité remarquable. À moins que vous ne choisissiez un smartphone, un kit Nodalview ou un appareil photo 360 ° qui se met en charge de tout. Seulement que vous n’aurez pas une très bonne qualité mais c’est la nouvelle tendance de Google Streetview.

Le résumé

visite virtuelle01La visite virtuelle établie sous deux angles (360 ° et 180 °) représente un cas particulier pour l’assemblage de la photographie panoramique. C’est une manière très récente de présenter les photos panoramiques. Et cela a révolutionné la branche des photos numériques sur internet. Grâce à sa souris ou avec ses doigts sur les tablettes on ne peut interagir sur le panorama tout en le tournant dans tous les sens et parfois du sol au plafond, on peut aussi faire le zoom des images, quitter une pièce à une autre, regarder des vidéos et lire des informations.

Alors, pour parler des points clés lors du début de la création d’une visite virtuelle, nous allons procéder comme suit :

Prendre une photo qui présente un angle de 180*360 dont vous pouviez utiliser un appareil photo 360 ° (Samsung Gear 360, Ricoch Thêta S). Au début vous verrez que cela est simple mais quant à la qualité de l’image, cela poserait de petits soucis.

visite virtuelle02Il y a un concept très efficace qui se trouve sur les smartphones que la société belge de Nodalview a introduits et qui simplifie au maximum la prise de vue. Si vous convoitez retrouver une meilleure qualité, il va falloir trouver un portable qui s’adapte aux objectifs fisheyes. Ces objectifs qui sont entre autres spéciaux photographient sur un angle de 180 ° et qui déforment l’image retrouvée aussi bien dans l’œil d’un poisson et qui permettent de faire la photographie d’une sphère. Prenant en compte huit photos au maximum.

Les objectifs fisheyes dispos d’un autre avantage qui vous couterait moins cher parce que les objectifs classiques présentent de très grands angles et sont excessivement chers et prennent en comptent quinze photos.

Vous pouvez toutefois utiliser les têtes panoramiques sphériques qui sont vraiment intéressantes comme Kalahari V2 ou Bushman Panoramic.

Les principes de base d’une visite virtuelle

visite virtuelle3Il est question ici de prendre un nombre important de photos qui présente un grand-angle et qui peut-être est fait par l’objectif de fisheyes et dont ces photos sont assemblées par un logiciel d’assemblage panoramique qui est spécialisé pour le faire. Mis à part les appareils comme Samsung Gera ou encore Ricoh Theta S ou d’autres cameras 360 ° mais sans pour autant avoir la qualité voulue.

L’assemblage de la photographie panoramique classique doit être fait avec de très bonnes têtes panoramiques sphériques. En voulant faire les choses en grand ou prendre une photo d’une scène entière du sol au plafond, il serait mieux d’utiliser les têtes panoramiques. Quand on prend le meilleur rapport en nombre de photos par qualité et par rapidité, le nombre de photos est de six ou huit avec un boitier de 20 Mégas Pixels. Mais pour certaines applications cela est toujours plus long surtout pour les photographes de Google ou pour les agents immobiliers. Nous pouvons dire que pour ne prendre qu’exemple sur le Ricoh Theta S, il permet d’avoir un panorama beaucoup plus complet et ceci en seul shoot.

Pour mieux réaliser une visite virtuelle, certains logiciels sont spécialisés pour le faire. On peut citer la Tourweaver, le plugin photomerge de Photoshop, et le Kolor autopano giga.

La prise de vue avec un logiciel 3D

visite virtuelle4Cette approche semble être couteuse, mais son avantage est de simplifier les problèmes rencontrés au niveau des raccourcis, de l’éclairage ou des mouvements de caméra. Elle facilite la vie au client du point de vue projection dans l’avenir comme les projets immobiliers, les maquettes jardin ou retourner dans le passé comme la reconstitution historique.

Souvent, les images les plus réussies sont pré calculé. On peut aussi visiter un lieu virtuel en passant par un calcul de temps réel. On le remarque fréquemment dans l’univers professionnel surtout pour les jeux qui sont sérieux et qui visent à la formation de pilotage et de procédure de sécurité. On note une qualité pas trop importante.

Il existe plusieurs logiciels qui permettent de mieux réaliser les vues en 3 D.

Nous pouvons donc dire que pour réussir une visite virtuelle nécessite un savoir-faire qui présente une certitude importante. Le visiteur peut ne pas être satisfait de la qualité de l’image. Et cette technologie avancée contribue à une robotisation des appareils photo qui présentent un haut débit. Alors, n’est-il pas bon de se lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *