Que faut-il savoir à propos de La Godivelle

Découvrir son pays est une étape primordiale pour le respecter. Cette année, vous voulez appliquer la consigne stipulant qu’il faut se connaître soi-même avant de connaître les autres, ou en terminologie de voyage « connaître son propre pays, avant de découvrir l’étranger » ? C’est une excellente philosophie qu’est celle de tout savoir sur ses terres. Mais par où commencer ? Pour vous aider, nous vous guidons vers l’une des plus belles et moins peuplées communes de France : La Godivelle. Partons ensemble à la découverte de ce petit joyau méconnu.

1- Comment y aller ?

La Godivelle est une commune du département du Puy-de-Dôme, plus exactement du Cézallier. Pour y aller, vous pouvez prendre l’avion jusqu’à Clermont- Ferrand et continuer en voiture. Si vous faites tout le trajet à 4 roues, plusieurs combinaisons d’autoroute sont possibles.

 

2- Quelles activités y pratiquer ?

  • Là où l’homme disparaît, la nature prospère :

La Godivelle est l’un des endroits les moins peuplés de l’hexagone, pour ne pas dire de tout le vieux continent. En effet, en 2015, 13 habitants seulement ont été comptés. Avec la régression du côté des métiers liés à la terre, ce n’est nullement une surprise que l’exode urbain transforme La Godivelle en une commune inhabitée. Seulement, le point positif est que la nature et l’écosystème sont en train de vivre leur plus belle époque. La faune et la flore y évoluent de manière saine et surtout indépendante de toute exploitation humaine.

Mettre les pieds à la Godivelle c’est comme marcher dans des terres vierges d’un vert éclatant. Nichée à une hauteur de 1 200 mètres, cette commune est comme un parc naturel perché. Avec ses deux lacs : le lac d’En-Haut et le lac d’En-bas, La Godivelle s’est construit son propre écosystème équilibré.

Garez votre véhicule à l’entrée de la commune et faites le tour à pieds ou à vélo. Vous allez être fasciné par la beauté qui s’offre à vous.

 

  • L’Église Saint-Blaise de La Godivelle :

Bâtie au XIIIe siècle, l’église Saint-Blaise est un véritable témoin de toute l’histoire par laquelle est passée la commune. L’architecture est quasiment préservée dans son état original. Des restaurations au niveau des murs sont perceptibles mais tout y est authentique et pur. Cette église doit sa notoriété aux modillons extérieurs représentant les 7 péchés capitaux. Ornant la tour, 7 visages vous scrutent tout au long de votre détour, comme pour vous prévenir d’un œil qui guette.

Quelques siècles plus tard, une pièce rarissime vint se déposer à l’intérieur de l’église : une statue du nom de « Notre-Dame-des-Lacs-de-La-Godivelle ». Datant du XVIIIe siècle, cette statue est à ce jour intacte.

L’intérieur de l’église est sobre mais entretenu. Adossez-vous à l’un des sièges en bois et laissez la lumière vous baigner. Les rayons se refléteront à travers les dessins peints sur les vitres et vous aurez l’air d’une toile vivante.

 

  • La fontaine :

Sur la place de l’église Saint-Blaise, se trouve une fontaine de 8 mètres de diamètres. C’est la fontaine la plus grande de tout le département. Et pour cause, elle ne fut pas édifiée uniquement pour des raisons esthétiques. Le maire ordonna de la construire pour que les animaux aient une source de désaltération durant les périodes chaudes.

 

  • La réserve naturelle des sagnes de La Godivelle :

Cette réserve naturelle est l’une des premières à avoir été mises en place en France. À partir de l’entrée, vous pourrez voir l’étendue de toute la réserve. Au loin, vous verrez les montagnes en arrière-plan.

L’herbe sur laquelle vous marchez n’est qu’un tapis doux camouflant des roches volcaniques. Ces derniers se sont fissurés au fil du temps pour donner naissance à des rivières qui valsent entre les vallées.

Tout au long du parcours de la réserve, vous trouverez des pancartes avec légendes et explications.

Surplombant l’une des rivières, une aire d’observation des oiseaux prend place. Grâce à des jumelles, vous pourrez contempler les animaux en toute discrétion.

 

  • Godiv’art : Ce titre peut prêter à confusion, étant donné la quasi homonymie avec « godard ». Néanmoins, les deux se rapprochent. Godiv’art est un évènement culturel et artistique à La Godivelle. Le but étant de démocratiser l’art et d’atténuer la notion d’élitisme qui l’entoure. Si vous êtes un amoureux des arts et du grand air, fusionnez les deux et assistez aux vernissages de Godiv’art.

3- Où bien manger à La Godivelle :

Les bons petits plats se multiplient à La Godivelle : laissez-vous tenter par les repas chauds chez l’Auberge gîte des Sagnes. Vous vous y sentirez comme chez vous, d’autant plus que l’accueil y est très chaleureux.

 

4- Où passer la nuit ?

Vous pouvez passer la nuit dans la même auberge (gîte des Sagnes) ou vous déplacer et réserver à la Gîte Beluga où vous aurez une connexion WiFi gratuite et de la chaleur pour adoucir vos nuits.