Et si alliez vous émerveiller à la Réserve sous-marine de Port-Cros ?

Pour vos prochaines vacances, pourquoi ne pas choisir de visiter le parc naturel de Port-Cros ? Cette île sauvage vous émerveillera sans doute. Sur place, profitez du climat, faites des randonnées, découvrez une végétation rare… Et surtout, ne manquez pas d’aller à la découverte de la réserve naturelle sous-marine de cette île protégée depuis un demi-siècle. Ce focus vous donne un aperçu de la Réserve sous-marine de Port-Cros.

Un fond marin pittoresque

Port-Cros est une île sauvage. C’est l’une des îles d’Europe les plus protégées et cela, depuis plus de cinquante ans. Sur cette île, pas d’usage  de voiture, de moto ou  de vélo. Tout se fait à pied. Parcourez, pour visiter l’île, 30 km de sentier de randonnée à pied tout en respirant de l’air frais naturel. Vous allez ainsi vous familiariser avec les quelques espèces animales rares et sauvages cohabitant avec des chênes et des oliviers. Si Port-Cros est une île magnifique, sa réserve méditerranéenne sous-marine l’est encore plus.

N’hésitez pas à faire de la plongée pour découvrir plus de 180 espèces sous-marines de poissons et d’algues. Du fait que l’île soit protégée, des espèces qui étaient en voie de disparition ont recommencé à peupler les fonds marins. Le spectacle que vous verrez sous l’eau vous laissera tout simplement émerveillé. Les poissons se laissent approcher ; vous pourrez donc faire quelques photos souvenirs. La réputation de l’île fait qu’elle accueille près de 2 000 touristes par jour en période de vacances.  Si vous souhaitez donc avoir du calme ou prendre votre temps afin de profiter de votre visite, vous devriez peut-être envisager de revenir en basse saison.

Une large diversité d’espèces

Espèces habituelles, espèces en voie de disparition… Vous aurez tout le loisir de contempler dans les fonds marins de Port-Cros, une multitude de poissons et de plantes aquatiques. C’est le cas, par exemple, de la gorgone rouge que vous trouverez dans les fonds marins. Vous y trouverez aussi des espèces de poissons connues des plongeurs et qui, jadis, étaient en voie de disparition. Il y a notamment les mérous, famille de plusieurs espèces de poissons dont le plus connu est le mérou brun. Vous verrez également les mérous autour de coralligènes. Mais ils ne sont pas la seule espèce rare que vous trouverez autour de ces roches. Vous y trouverez également des dentés communs, des espèces invertébrées très colorées, des murènes et aussi des barracudas.

Une espèce végétale que vous trouverez dans la faune aquatique de Port-Cros, c’est l’herbier de posidonie (plante aquatique à longue feuille, à fleur verdâtre ou jaunâtre et qui pousse sur les fonds marins). Autour de cet herbier, vous pourrez voir d’autres espèces de poissons telles que les saupes, les oblades et les oursins. Une autre espèce de la Méditerranée que vous ne pourrez manquer de voir, c’est le grand dauphin.

La liste des espèces que vous rencontrerez dans les fonds marins de Port-Cros n’est pas exhaustive. Profitez donc d’un spectacle riche en couleurs et gardez des souvenirs mémorables.

Quelques sites de plongées à Port-Cros

A Port-Cros, plusieurs sites vous permettent de faire de la plongée. Les fonds marins que vous découvrirez dépendront en partie de l’endroit où vous ferez votre plongée. Ainsi, allez à la découverte de l’épave de la Tantine (qui a sombré en 1960) en faisant votre plongée sur le site de la Barge aux congres. Vous trouverez dans les profondeurs marines d’impressionnants congres communs, des langoustes, des mostelles à 48 mètres de profondeur.

En choisissant de faire votre plongée à la Pointe de Montrémian, à 33 mètres de profondeur, vous aurez un splendide spectacle naturel. Vous  découvrirez des nacres géantes, le rocher de Montrémian, des poulpes, des chapons, ainsi que des éponges. A la Pointe du Vaisseau, découvrez une faune très variée avec des murènes et des roussettes. La flore n’y est pas riche. Cependant, vous trouverez aisément des étoiles de mer, des axinelles ou nudibranches et, bien évidemment, des gorgones. Sur le site du Dornier, vous pourrez découvrir l’épave d’un hydravion allemand gisant à 94 mètres de profondeur.